Au précis l’imprécis se mêle /
  • Louis Pons,

20.00€

Description du Produit

Écrits d’artistes

Le livre

Au précis l’imprécis se mêle est une plongée dans l’univers de l’artiste. Ces quatre entretiens menés par Kristell Loquet avec Louis Pons entre 2012 et 2013 font revenir l’artiste sur sa pratique du dessin, sur les rencontres importantes qui ont jalonné sa vie, telles celles de l’écrivain Joe Bousquet ou de l’artiste Louis Soutter. Les trois cahiers hors-texte en couleur qui ponctuent ces entretiens nous font plonger dans les différents ateliers de l’artiste : ceux d’hier comme celui d’aujourd’hui. Une rencontre vivante avec un artiste singulier.

Format 16cm x 22cm – 160 pages – mise en vente : 6 mai 2015.

L’auteur

Né à Marseille en 1927, Louis Pons est un dessinateur, un graveur et un artiste-assembleur. A Paris où il vit et travaille depuis plus de trente ans, il réalise des dessins à l’encre de Chine, des gravures et des assemblages d’objets ainsi que des dessins sur enveloppes qu’il envoie à ses amis. Il est également l’auteur de nombreux aphorismes publiés aux éditions Fata Morgana. Parfois rapproché du mouvement Surréaliste et de l’Art Brut, il n’en demeure pas moins un singulier de l’art contemporain.

Texte de quatrième de couverture

Louis Pons construit un monde avec ce qui lui tombe sous la main, non seulement avec un crayon ou une plume mais aussi avec des morceaux de bois qu’il ramasse, des objets perdus qu’il trouve. Il invente des assemblages comme des dessins où les objets auraient remplacé les crayons ou les plumes, et même la mine et l’encre. Des objets qui écriraient et qui dessineraient, des morceaux de bois ou d’os, de fer ou de chiffon qui laisseraient des traces et que Louis Pons utiliserait pour ajuster ses dessins et donner à voir une autre fabrique qu’il aurait lui-même inventée pour passer par dessus toute la sculpture et la peinture. Des dessins en relief avec des creux et des bosses, où les morceaux de bois deviennent des traits, les morceaux de fer ou d’os des ratures comme tout un nouvel alphabet trouvé qui aurait été jeté puis ramassé pour être assemblé et devenir une autre langue, une nouvelle écriture avec d’autres lettres et d’autres mots pour raconter une histoire à nulle autre pareille.

S’il y a le dessin et la peinture, c’est parce qu’il n’y a pas que les 26 lettres de l’alphabet pour écrire et dire ce que l’on veut écrire et dire, écrire et dire comment nous voyons le monde, pourquoi nous sommes ici, ce que nous faisons, ce que nous attendons. Il n’y a pas que cette langue que l’on nous a apprise pour en général ne rien écrire et ne rien dire qui soit nouveau. Il y a surtout la langue de chacun qu’il faut trouver au fond de soi pour enfin parler aux autres et être soi-même au moins le temps de notre vie. C’est cette langue-là, la langue de Louis Pons, qui a été retranscrite ici.

Jean-Luc Parant

Quantité :

ISBN : 978-2-916452-13-5. Catégorie : .

Description du Produit

Écrits d’artistes

Le livre

Au précis l’imprécis se mêle est une plongée dans l’univers de l’artiste. Ces quatre entretiens menés par Kristell Loquet avec Louis Pons entre 2012 et 2013 font revenir l’artiste sur sa pratique du dessin, sur les rencontres importantes qui ont jalonné sa vie, telles celles de l’écrivain Joe Bousquet ou de l’artiste Louis Soutter. Les trois cahiers hors-texte en couleur qui ponctuent ces entretiens nous font plonger dans les différents ateliers de l’artiste : ceux d’hier comme celui d’aujourd’hui. Une rencontre vivante avec un artiste singulier.

Format 16cm x 22cm – 160 pages – mise en vente : 6 mai 2015.

L’auteur

Né à Marseille en 1927, Louis Pons est un dessinateur, un graveur et un artiste-assembleur. A Paris où il vit et travaille depuis plus de trente ans, il réalise des dessins à l’encre de Chine, des gravures et des assemblages d’objets ainsi que des dessins sur enveloppes qu’il envoie à ses amis. Il est également l’auteur de nombreux aphorismes publiés aux éditions Fata Morgana. Parfois rapproché du mouvement Surréaliste et de l’Art Brut, il n’en demeure pas moins un singulier de l’art contemporain.

Texte de quatrième de couverture

Louis Pons construit un monde avec ce qui lui tombe sous la main, non seulement avec un crayon ou une plume mais aussi avec des morceaux de bois qu’il ramasse, des objets perdus qu’il trouve. Il invente des assemblages comme des dessins où les objets auraient remplacé les crayons ou les plumes, et même la mine et l’encre. Des objets qui écriraient et qui dessineraient, des morceaux de bois ou d’os, de fer ou de chiffon qui laisseraient des traces et que Louis Pons utiliserait pour ajuster ses dessins et donner à voir une autre fabrique qu’il aurait lui-même inventée pour passer par dessus toute la sculpture et la peinture. Des dessins en relief avec des creux et des bosses, où les morceaux de bois deviennent des traits, les morceaux de fer ou d’os des ratures comme tout un nouvel alphabet trouvé qui aurait été jeté puis ramassé pour être assemblé et devenir une autre langue, une nouvelle écriture avec d’autres lettres et d’autres mots pour raconter une histoire à nulle autre pareille.

S’il y a le dessin et la peinture, c’est parce qu’il n’y a pas que les 26 lettres de l’alphabet pour écrire et dire ce que l’on veut écrire et dire, écrire et dire comment nous voyons le monde, pourquoi nous sommes ici, ce que nous faisons, ce que nous attendons. Il n’y a pas que cette langue que l’on nous a apprise pour en général ne rien écrire et ne rien dire qui soit nouveau. Il y a surtout la langue de chacun qu’il faut trouver au fond de soi pour enfin parler aux autres et être soi-même au moins le temps de notre vie. C’est cette langue-là, la langue de Louis Pons, qui a été retranscrite ici.

Jean-Luc Parant

Information Complémentaire

Poids 0.4 kg
Auteur

Louis Pons